Mon premier…    

     Cela fait longtemps que j’ai envie de t’écrire tout ça, et c’est seulement aujourd’hui que j’en trouve la force, peut être parce que j’ai enfin réussi à t’oublier. Ou plutôt à te ranger dans un coin de ma tête, dans une petite boîte pleine de souvenirs, parce qu’au fond, je le sais, je ne t’oublierai jamais.

     Tu n’as effectué qu’un bref passage dans ma morne existence mais tu as réussi à l’adoucir un peu. Pourtant tu as étè le premier homme (mon père mis à part) à me faire pleurer,le premier pour qui j’ai souffert, le premier à me faire douter. Mais tu as aussi été le premier à me faire entrevoir le bonheur après les ténébres, le premier à me redonner confiance, le premier avec qui j’ai eu envie de faire des projets, le premier à me faire sentir femme, le premier à me rendre femme, le premier à m’écouter … 

     Tout ça tu ne le sauras jamais et c’est peut être mieux ainsi… Tu m’as apporté énormément de bonheur, tu es quelqu’un de bien et j’éspère que tu t’en rendra compte un jour. Sois heureux et saches que, même si d’autres ont eu une place importante après toi, tu restes celui à qui je pense avec le plus de tendresse. Celui que je n’oublierai pas: mon premier…

20 juin 2006